homogénéisation

Ce module élimine une partie des artefacts typiques d’effet de bandes qui peuvent se produire lorsque les données internes en arithmétique flottante 32 bits sont transférées, pour l’affichage ou pour l’exportation, vers un format de sortie discret en entier 8 ou 16 bits .

Bien que l’effet de bandes ne soit pas un problème inhérent à tous les modules de darktable, quelques opérations peuvent le provoquer en produisant dans l’image un dégradé de clarté. Pour atténuer les artefacts possibles vous devriez envisager d’activer l’homogénéisation quand vous utilisez les modules vignettage et filtre dégradé. Ceci est spécialement indiqué pour les images contenant des zones homogènes étendues comme un ciel sans nuage. Quand vous utilisez l’outil dégradé d'‘un masque dessiné vous devriez aussi vous méfier des possibles artefacts d’effet de bandes.

L’observation depuis une certaine distance d’une image homogénéisée avec une très petite profondeur de bits (comme « floyd-steinberg 1-bit N&B ») donnera l’impression d’une image homogène en nuances de gris. darktable essaye de simuler cette impression lorsque vous regardez des images dé-zoomées sur la vue centrale, sur la fenêtre de navigation ou sur les miniatures. Ceci est réalisé en homogénéisant ces images en un nombre de nuances de gris plus important. Vous remarquerez qu’en conséquence, le module scopes – dont l’affichage dérive de la fenêtre de navigation – affichera ce nombre de niveaux plus important et ne correspondra plus parfaitement à l’image de sortie.

🔗contrôles du module

méthode
Choisir la méthode d’homogénéisation.

:floyd-steinberg: distribue systématiquement les erreurs de quantification sur les pixels voisins. Cette méthode peut être sélectionnée avec quelques profondeurs de bits typiques en sortie. Alternativement, vous pouvez sélectionner floyd-steinberg auto, qui s’adapte automatiquement au format de sortie désiré.

:aléatoire: cette méthode ajoute simplement un certain degré d’aléatoire pour rompre la netteté des bandes de valeurs tonales.

amortissement (méthode « aléatoire » seulement)
Contrôle le niveau de bruit aléatoire ajouté, exprimé comme facteur d’amortissement dans une base 10*log2. La valeur -80 est bien adaptée aux formats de sortie 8 bits et la valeur -160 à ceux de sortie 16 bits.

translations