prise en charge des périphériques midi

Le système de mappage de raccourcis a été largement testé avec le Behringer X-Touch Mini et contient un code personnalisé pour gérer les fonctionnalités spécifiques de cet appareil. Tous les autres appareils sont traités comme des « midi génériques » et peuvent ou peuvent ne pas fonctionner (bien) ou nécessiter une configuration manuelle à chaque fois. Un cadre de configuration (éventuellement en Lua) pour prendre en charge des fonctionnalités supplémentaires spécifiques à l’appareil est sur la liste des tâches.

🔗Behringer X-touch Mini

L’appareil doit être en mode standard (pas MC). Les couches A et B sont cependant quelque peu prises en charge, car l’appareil n’envoie pas de notification lors du basculement entre les couches, et puisque les mises à jour des rotors et des lumières “cachés” (à la fois sous les boutons et le motif utilisé autour des rotors) sont ignorées, tout ne sera complètement mis à jour qu’après avoir appuyé ou tourné quelque chose dans le “nouveau” calque.

Les anneaux lumineux autour des rotors montrent un motif différent selon que le curseur associé a une plage +/- symétrique centrée autour de 0, 0-100 (ou 0-1) ou autre. S’il est lié à une liste déroulante (ou à un nombre d’étoiles), le rotor allumera une lumière à la fois. Si la liste déroulante contient de nombreux éléments (plus de 13) (comme la liste déroulante du mode de fusion), le rotor fera le tour deux fois ; la première fois avec une lumière allumée et la deuxième fois avec deux lumières adjacentes.

🔗Arturia Beatstep

Les rotors individuels peuvent être configurés pour envoyer des valeurs absolues (0-127) ou des changements (+/- 1,2,3,… dans différents encodages). Le réglage recommandé est Relative #1 pour tous les boutons avec Knob Acceleration réglé sur Slow (Off) ou Medium. Cela peut être configuré avec [Midi Control Center] (https://www.arturia.com/support/downloads&manuals), disponible pour Windows ou MacOS. Par défaut, le module midi de darktable suppose, pour les appareils inconnus, que les rotors utilisent des encodages absolus. Après le démarrage, il faut donc lui dire que l’appareil envoie des mouvements relatifs. Vous pouvez le faire en tournant lentement l’un des encodeurs vers la gauche (vers le bas) 5 fois. Cela permet au module de déterminer lequel des encodages relatifs est utilisé. Si vous ne parvenez pas à changer d’encodage du premier coup, vous pouvez réinitialiser les modules d’entrée en appuyant sur Ctrl+Maj+Alt+I et réessayer. Si vous rencontrez toujours des problèmes, vous pouvez essayer [ceci] (https://wd40.co.uk/product/fast-drying-contact-cleaner/).

Si vous associez les boutons du Beatstep à des notes, des étiquettes de couleur ou des boutons à bascule, ils devraient s’allumer lorsque l’élément correspondant est allumé.

🔗Behringer BCR2000

(et peut-être BCF2000)

Ces machines sont hautement configurables, il existe donc de nombreux paramètres qui pourraient compliquer l’interaction avec le module midi de darktable. L'outil BC Manager (disponible pour Windows et MacOS) peut être utilisé pour les configurer. La chose la plus simple à faire est de réinitialiser tous les encodeurs et boutons à leurs paramètres les plus simples, ce qui peut être fait (pour le BCR2000) en utilisant [ce fichier] (https://github.com/dterrahe/darktable/files/6539400/bcr2000. tous.les.boutons.et.encodeurs.zip). Vous pouvez l’envoyer à la machine avec BC Manager ou (sous Linux) avec amidi. Il existe également un paramètre global appelé “Deadtime” qui détermine combien de temps le BCR ignore les messages arrivant après l’envoi des mises à jour. C’est pour éviter les boucles de rétroaction, mais pour darktable, cela signifie qu’il bloque les ajustements renvoyés immédiatement après chaque mouvement du rotor. Le temps mort doit donc être défini sur 0.

Une fois configurés de cette manière, les voyants des boutons et du rotor devraient tous fonctionner. La rangée supérieure de rotors (ou la seule rangée pour le BCF2000) prend en charge différents modèles de lumière (comme le X-Touch Midi, avec quelques options supplémentaires et il a 15 LED au lieu de 13). Cependant, leur configuration est plus compliquée et n’est pas encore implémentée. Cela semble également être plus lent, donc peut ne pas être faisable en temps réel pour chaque mise à jour (comme c’est le cas pour le X-touch). Ainsi, pour le moment, seul le motif à 12 points est utilisé. Pour les rotors liés à des listes déroulantes, tout comme sur le X-touch le rotor, la lumière fait deux tours ; pour les 15 premières options, une seule lumière s’allume, pour les 15 secondes options, deux lumières adjacentes seront allumées.

🔗Loupedeck

(et Loupedeck+ mais pas les derniers appareils non-midi)

D’après les informations fournies [ici] (https://discuss.pixls.us/t/midi-controller-for-darktable/2582/92), la plupart des fonctionnalités des deux premiers modèles de loupedeck (tous deux basés sur midi) devraient être pris en charge, avec les exceptions et mises en garde suivantes :

  • les boutons Hue/Sat/Lum peuvent être mappés sur les onglets du bloc-notes dans le module des zones de couleur, mais les petites lumières à côté d’eux peuvent ne pas répondre aux messages de mise à jour envoyés lorsque l’utilisateur change d’onglet à l’aide de la souris, ils peuvent donc se désynchroniser.

  • les 8 curseurs/roues peuvent être mappés individuellement sur les éléments du graphique dans les zones de couleur.

A part ça, comme le loupedeck utilise l’encodage relatif (il est donc similaire au Beatstep) il devra le dire au module midi à chaque démarrage (jusqu’à ce qu’un système de configuration soit implémenté). Pour ce faire, tournez l’un des boutons (ou roues) lentement vers le bas/la gauche 5 fois. Réinitialisez la couche d’entrée avec Ctrl+Maj+Alt+I si cela n’a pas fonctionné la première fois afin que vous puissiez réessayer.

🔗Korg nanoKONTROL2

L’appareil doit d’abord être configuré à l’aide de l’application Korg Kontrol Editor pour être en mode CC et chaque bouton doit être défini sur le type Note et le comportement du bouton sur Momentané. Pour contrôler les lumières des boutons, le mode LED doit être réglé sur Externe. Il est important de noter que les boutons Track et Marker n’ont pas de leds.

Il existe un profil Kontrol Editor disponible [ici] (https://github.com/darktable-org/darktable/files/7603658/note_buttons.zip) qui peut être chargé à l’aide de l’application Windows pour configurer directement tous ces paramètres pour qu’ils fonctionnent correctement avec darktable.

translations